Je descends souvent dans ton coeur - Flore Grimaud - Echo#2 (Lecture)

J'ai beau m'y préparer et d'arrache-pied, j'ai du mal avec la mort.

Mon histoire est celle de Perle une fille qui rencontre très tôt l'amour, un inconditionnel pour sa mère, écrasante comme le soleil dans le Midi en plein été, cette lumière trop chaude.

La mère: un «personnage» dans la vie, fantasque, drôle, qui affiche indifférence, mépris et légèreté face au cancer du Colomb qui l'attrape, et la ravage peu à peu.

Le crabe s'appelle Christophe, Colomb.

Perle nous invite dans le château de sa mémoire et ouvre certaines portes.

«...Ma mère dans son combat a été une amazone, elle m'a bouleversée, sa désinvolture n'a jamais été une posture, sans doute grâce à son humanité.

On est tous confronté à la difficulté de grandir. De quitter son enfance. De quitter ceux qu'on aime.

Les lumières dont il est question sont, d'abord les phares que sont les gens importants dans une vie, ceux qui à l'instar des phares sur les côtes marines empêchent des naufrages.

Une étoile. Ce point lumineux dans la nuit.

J'ai voulu dire cette très grande histoire d'amour...

Objectifs de recherche:

Je descends souvent dans ton cœur a été écrit, révoltée.

Comment la traduction de l'intime, de la révolte de l'intime devient matériau portée au regard de toutes et tous?

Avec Manuel Durand, auteur-metteur en scène et comédien, avec qui j'ai créé dans sa pièce "À quand la mer ? “le rôle d'une mère en prise avec ses démons, un texte fort sur l'intime aussi, nous allons chercher à interroger le mécanisme de la représentation de ce cri qui ne dit pas son nom, mais cogne aux portes du cœur. Nous allons chercher à l'isoler, à le circonscrire. Flore Grimaud. 

 

Derrière cette révolte, cette injustice de la mort, il y a ce sentiment puissant que nous n'en aurons jamais finit avec l'amour. Cela vient en quelque sorte rétablir une forme de justice et par là même, nous consoler un peu, car rien ni personne ne meurt vraiment si l'amour et le souvenir voyage ensemble. Je descends souvent dans ton cœur est un texte pour des larmes qui ne pourront jamais toutes être versées. Avec Flore Grimaud nous travaillerons à faire vibrer cette cloison bien mince censée séparer l'autrice de l'actrice.

Manuel Durand.

SAMEDI 25 AVRIL 18H00 - Réserver

#1 - Pour adhérer: c'est ici!

#2 - Pour soutenir (nous pouvons en retour vous fournir un reçu fiscal): c'est ici

#2 - Pour contacter VoulezVous? : developpementvoulezvous@gmail.com                                                                                                          VoulezVous ? / © Tous droits reservés